Café lecture du 03/09/19

Publié le par Alain

Présents : Sylvie, Claudine, Annie, Martine, Catherine R, Anne, Olga, Joëlle, Rémy, Christophe, Alain.

Yves et Chantal… en vacances.

Sylvie : lit un article de Martine Bulard du monde diplomatique. Celle-ci fait un parallèle entre les manifestations de Hong-Kong et celles des gilets jaunes. Une vision très différente suivant si on est touché de près ou pas.

Claudine : « Crépuscule » de Juan Branco. Comment Macron a été élu président. « Ils ne sont pas corrompus, ils sont la corruption elle-même ». Tout a été mis en œuvre par les oligarques pour permettre son élection. Stupéfiant de vérité, un énoncé des faits accablant. Juan Branco n’a pas été poursuivi …

Camilla Läckberg

« Cage dorée » de Camilla Lackberg. L’héroïne, fille brillante, rencontre un homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Il la roule dans la boue, ce qui va la conduire à mettre en place une vengeance assez élevée. Quelques propos crus inhabituels chez elle.

Annie : « Les esprits de l’eau » de Christie Watson édité en anglais et traduit en 2013. C’est en même temps l’histoire d’un enfant qui devient une jeune fille et de sa famille et celle du Nigeria. Histoire de la dégringolade financière de la famille (la mère et ses deux enfants) lorsque le mari quitte sa femme qui perd alors son travail (réservé aux femmes mariées). Le changement de vie qui s’ensuit  avec  le départ du village familial. Une bonne analyse des conditions de vie de la société (excision, transmission des métiers) des conséquences de l’exploitation du pétrole et des violences que cette exploitation entraine.

Christophe : « Les vertus de l’échec » de Charles Pépin. Pour aborder l’échec de manière positive : ce n’est pas une porte qui se ferme mais une fenêtre qui s’ouvre. Différence dans le rapport à l’échec suivant les pays, notamment en France où l’échec est très mal perçu.  Neutre mais assez optimiste.

Annie fait le rapport avec  « enfants de classe » de Lahire, une analyse sociologique sur les rapports entre la classe sociale et la réussite scolaire.

Rémy : « Après le progrès » de Beata Umubyeyi Mairesse, poète rwandaise née en 79. Elle avait 15 ans au moment du génocide, elle vient en France où elle fait des études supérieures. Elle écrit des poèmes durs : comment se construire dans un monde où un ancien voisin amical peut devenir un monstre capable de vous assassiner ?

Catherine R : « Petit pays » de Gaël Faye de père français et mère rwandaise, Goncourt  des Lycéens. Il vit au Burundi au moment du conflit. Il se  questionne sur les ethnies, les raisons du conflit… Sa mère deviendra folle suite au massacre de sa famille.

Martine évoque les interviews des victimes par Jean Hasfeld.

Catherine R : « A la ligne » de Joseph Pontus (déjà présenté), éducateur devenu intérimaire dans l’agroalimentaire en Bretagne. Ecriture particulière, hachée car se sont les idées qui lui venaient pendant son travail. Très bien écrit malgré tout et très informatif sur les conditions de travail des  intérimaires.

Joëlle : « Peter Pan » BD de Loisel. Une superbe BD où Peter Pan n'a rien à voir avec la version très édulcoré de Walt Disney. C'est ici un personnage plus complexe ayant subi des violences familiales, sexuelles qui expliquent son refus de grandir.

Alain : « Autobiographie » écrite en 2011 par Neil Young, musicien canadien vivant aux USA. Témoignage, entre autre, sur le monde de la musique rock (et psychédélique) des années 65 -75.

Anne : « Variations énigmatiques » pièce de théâtre écrite  en 1996 par Eric Emmanuel Schmidt. Un écrivain reclus en Norvège dont le livre connait un vrai succès : correspondance  avec la femme qu’il aime et dont il s’est séparé et à qui il continue d’écrire.  Un journaliste vient l’interviewer et le questionne très intensément. Quel lien y-a-t’il entre eux ? Beau livre sur l’amour. Se lit comme un polar.

 

Prêts de livres :

  • « Crépuscule » de Rémy à Anne
  • « Les esprits de l’eau » d’Annie à Martine
  • « Après le progrès » de Rémy à Alain
  • « A la ligne » de Catherine R à Annie

 

 

Réunion le 14/09 à 10h avec le collectif VIE.

Rassemblements  des « Coquelicots » le premier vendredi du mois. Réunion pour préparer le prochain dans la Vallée Verte (le 4/10 à 18h) avec VVV  à Bogève le 10/09 de 19 à 20h : présence d’Alain (Joëlle a sa réunion de rentrée).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :