Café Lecture du 04 12 2018

Publié le par Alain

 

Avec 13 participants : Madeleine, Catherine P, Christophe, Michèle, Rémy, Anne, Martine, Claude, Alain, Joëlle, Annie, Chantal, Yves.

 

Christophe : « La brigade des cauchemars » de Franck Thilliez, dessins de Yomgui et Dumont, couleurs de Drac, BD 2 tomes. Une brigade d’ados menée par Angus, le père de l’un d’eux, cherche à débarrasser Sarah de ses cauchemars qui la font souffrir, ils vont dans les cauchemars pour comprendre les causes. Un côté psy facile à comprendre, en littérature jeunesse.

Franck Thilliez qui est né à Annecy est auteur de polars plutôt gore.

 

 Michèle : « Professeurs de désespoirs » de Nancy Huston. L’auteur découvre à Vienne l’auteur Thomas Bernard, puis d’autres Samuel Beckett, Schopenhauer, Emile Cioran, Milan Kundera, Houellebecq…Elle s’aperçoit que tous ont connu des traumatismes, qu’ils ont du succès malgré (ou à cause) de leurs turpitudes, de leurs violences, de leurs désespoirs.  C’est l’art qui les a tenus debout, à travers leurs écrits ils dévoilent leur psychisme.

Débat : C’est réducteur de prendre l’œuvre d’art pour dire qu’ils sont déformés par leur traumatisme d’enfance. L’auteur ne répond pas à la question « pourquoi on aime lire ces auteurs ? »

« La planète des sages » encyclopédie mondiale des philosophes et des philosophies de Charles Pépin illustré par Jul.

 

Annie : « Les filles au lion » de Jessie Burton. Une jeune femme venant de Trinidad est employée dans une galerie londonienne Un jeune homme possède un tableau énigmatique dont elle cherche les clefs. Sa quête l’emmene en Andalousie dans les années 1936 au moment du soulèvement militaire au Maroc. Des rebondissements, le racisme, l’art sont les ingrédients de ce roman.

 

Claude : « La Prisonnière » de Malika Oufkir et Michèle Fitoussi. Malika fille du général Oufkir avait été adoptée par le roi parce que très copine avec sa fille. Le général Oufkir mène un coup d’état contre le roi Mohammed V et « se suicide ». La famille, sa femme et ses 6 enfants subiront une détention de plus en plus violente pendant 20 ans. Malika s’évade en crusant une galerie avec 3 autres enfants, ainsi toute la famille est libérée. Très détaillé. Malika Oufkir a encore écrit « L’étrangère ».

Au passage Claude cite « La conjuration des imbéciles » de John Kennedy Toole (1980) livre humoristique déjanté.

 

Martine : « Les petites filles » de Julie Ewa, jeune auteure  strasbourgeoise. En 2013 une étudiante part en Chine pour parfaire la langue et se retrouve dans la campagne profonde à enquêter pour une ONG sur les disparitions de petites filles, un sujet que l’on connaît avec la politique de l’enfant unique. Parmi les nouveau-nés on garde de préférence les garçons et l’on découvre des massacres de petites filles. En 1979 la politique de l’enfant unique est un peu assouplie puis en 2013 un 2ème enfant est possible à certaines conditions. Un roman mené comme une enquête policière, plutôt bien documentée, l’auteure est éduc spé.

 

Alain : « Poètes d’Occitanie, la poésie limousine d’expression française et occitane » éditeur Le Cherche Midi. Alain a retenu parmi les poètes limousins Marcelle Delpastre (1925-1998) paysanne corrézienne, écrivaine en langue française et occitan limousin, poèmes, nouvelles. A recueilli des contes, des croyances, des légendes. Jan dau Melhau, né Jean-Marie Maury en 1948 est écrivain, musicien, chanteur, conteur, éditeur occitan du Limousin, est son légataire universel et fait beaucoup de recherches sur les troubadours.

 

Catherine P : « Ladivine » de Marie Ndiaye. Une fille qui méprise sa mère prénommée Ladivine,

femme de ménage, part pour Bordeaux et change de nom en s’inventant un personnage insensible. Elle se marie et nie l’existence de sa mère à qui elle rend cependant visite. Elle donne Ladivine pour prénom à sa fille qui à son tour n’a pas de sentiment envers sa mère, comme une histoire qui rebondit de génération en génération. Ambiance du roman plutôt morbide.

 

Anne : « La vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben, ingénieur forestier et écrivain allemand. Très beau livre aux photos magnifiques. L’auteur explique que les arbres se nourrissent les uns des autres, les interactions sont très fortes. Un film est sorti.

Un autre film traite de la gestion de la forêt française avec témoignages de forestiers de l’ONF, un réquisitoire contre les plantations de douglas pour rentabilité.

 

Chantal : « 50 ans d’AGLCR-AGLCA » Association gestionnaire des locaux collectifs résidentiels devenue Agence pour la gestion la liaison et le conseil aux associations.

Une association où Yves a travaillé à Bourg-en-Bresse comme animateur à ses tous débuts entre 1967 et 1971. Son évolution à travers des témoignages de directeurs, présidents et autres animateurs qui tous apportent une vraie sensibilité dans le travail en association même quand elle grandit et se transforme.

 

Livres prêtés :

Professeurs de désespoir à Martine

Encyclopédies des philosophes à Claude

Ladivine à Michèle

 

Informations

*Visite guidée à la Villa du Parc à Annemasse samedi 15 décembre. Départ en covoiturage depuis Boëge à 14h, visite à 15h, gratuite pour les adhérents de l’UPVV. S’inscrire auprès d’Alain

 

*A l’Agora de Bonneville lecture de Bohumir Rabal mardi 11 à 18h45

 

*Prochain café-lecture mardi 8 janvier sous forme de repas partagé, chacun offre un livre (sorti de sa bibliothèque ou acheté) emballé et tiré au sort. Le lieu n’es pas encore connu

Se rendre sur le blog upvv74 pour information.

 

* Lettres pour s’opposer à l’installation du compteur Linky

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :