Café lecture UPVV 03 avril 2018

Publié le par Alain

 

 

Présents : Joël, Rémy, Christophe, Anne, Martine, Catherine P., Joëlle, Alain, Olga, Chantal.

Excusés : Sylvie, Claude, Yves.

 

Christophe : « Redroad » BD de l’auteur suisse Derib, l’intégrale d’une série publiée de 1988 à 1998, « celui qui est né deux fois ». Deux parties, deux époques retraçant rites et coutumes des amérindiens au XIX ème siècle. Dessins réalistes.

 

Alice Zeniter

Catherine P. : « L’art de perdre » d’Alice Zéniter, petite fille de harki. Goncourt des lycéens 2018. relate le destin, entre la France et l’Algérie, de trois générations d’une famille kabyle. L’auteur fouille dans les silences, pour comprendre l’Histoire depuis les prémices de la guerre d’Algérie jusqu’aux questions identitaires d’aujourd’hui.

Un débat s’est engagé sur ces harkis considérés comme « supplétifs » rejetés par l’Algérie et la France qui leur attribue des baraques à leur arrivée. Renvoie aussi aux tirailleurs sénégalais liquidés et au rôle des Pieds Noirs.

 

Joëlle : « Les larmes noires sur la terre » de Sandrine Collette. L’auteure raconte les situations extrêmes dans des thrillers très durs et prenants.  Des SDF, des gens qui dérangent parce que déshérités, parqués et logés dans des voitures n’ont pas le droit de sortir, surveillés par des matons. Une femme arrive avec son enfant, solidarité entre 5 femmes, leur force, c’est leur cohésion, leur entraide, leur lucidité.

Deux autres livres du même auteur : « juste après la vague » l’effondrement d’un volcan provoque un tsunami, une famille a survécu au désastre mais les secours n’arrivent pas…

« Il reste la poussière » en Patagonie un enfant est le souffre douleur de ses trois frères.

 

Martine : « Trois jours et une vie » de Pierre Lemaitre. Un polar où un ado plutôt solitaire de 12 ans, Antoine construit des cabanes dont une dans les arbres. Il aime beaucoup le chien Ulysse des voisins et Rémy, 8 ans, vient souvent le voir. Mais Ulysse blessé par une voiture est achevé par le père qui est brutal. Antoine est dans la rage  et quand Rémy vient le voir il le tape avec un bâton et le tue. Il cache le corps dans la forêt et arrive la grande tempête de fin décembre 1999 qui efface toute trace pour l’enquête. Antoine reste avec sa culpabilité, devient médecin et revient au village…Intrigue très bien menée au dénouement inattendu.

 

Anne :« Fendre l’armure » d’Anna Gavalda. A moyennement aimé car ce sont des nouvelles et la fin arrive trop vite, manque de développement, trop court pour entrer dans le sujet.

 

Rémy : « Carnet d’exil de Khoirellah » par la classe de bac pro Agua et Aline Novez. « ils peuvent touer toutes les hirondelles ils n’empêcheront pas la venue du printemps ».

Un petit livre déjà commenté précédemment qui a impressionné Rémy car ce texte retrace le parcours difficile d’un jeune immigré. L’image qu’on donne des migrants est celle de profiteurs, qui font peur.

« Les irremplaçables » et « La fin du courage » de Cynthia Fleury, philosophe. Comment surmonter le découragement en reconquête de l’avenir ? Quelle est ma responsabilité de citoyen ? Le courage dans l’action.

« Confiscation des mots, des images et du temps » Pour une autre radicalité de Marie José Mondzain. En confisquant mots et images par l’économie marchande qui est la colonne vertébrale du système libéral, on condamne la possibilité de suspendre un temps, temps nécessaire à toute visibilité pour créer des visuels qui font écran sur le monde. L’auteur ouvre des portes, des ouvertures incitant à renouveler les luttes.

Joël : « La dissuasion nucléaire est une psychose » interview du général Francis Lenne dans le magazine « Sortir du nucléaire » printemps 2017. Le général explique comment la dissuasion par l’arme nucléaire est une illusion car elle n’est pas utilisable pour se défendre, mais pour s’immoler, il n’y a pas de passage à l’acte possible.

 

Chantal : « Le train des orphelins » de Philipe Charlot et Xavier Fourquemin, BD en 8 volumes, retraçant les destins de quelques uns des enfants qui dans l’Amérique en crise de 1922 ont été emmené de New-York vers la campagne pour servir de main d’œuvre. Certains ont la chance d’être accueillis dans de bonnes familles. Des allers et retours dans l’histoire de ces vies entre 1922 et 1995, qui font ressortir des évènements, des tromperies…

« La connexion des consciences » de Pierre Rabhi, de petits chapitres qui donnent des éclairages sur sa philosophie, sa sagesse, la réalisation de son idéal, ses préconisations dans un monde à transformer.

 

Olga : « Contessina » de Sarah Frydman. Face à l’Eglise qui vend des indulgences les Médicis prennent de plus en plus de pouvoir à Florence, décidés à piller l’argent de la religion, avec la corruption, les assassinats. C’est la saga des Médicis famille de mécènes de Florence.

 

Alain : « L’espèce fabulatrice » de Nancy Huston, essai philosophique. L’homme est conscient de sa naissance et de sa mort c’est pourquoi il a besoin de s’inventer des fictions, Dieu, des romans, pour vivre. Le manque de fiction positive entraine l’agressivité.

Martine voit dans le roman une aide pour comprendre le monde, l’usage du monde, d’autres mondes.

 

Livres prêtés :  

«  Les larmes noires sur la terre » à Catherine P.

« Trois jours et une vie » à Joëlle

« Carnet d’exil de Khoirellah » à Joël

« La fin du courage » à Joël

« Les irremplaçables » à Anne

« Vietnam » DVD de Christophe à Alain

« Le bizarre incident du chien.. » à Anne

 

visite de l'expo à la Villa du Parc (Annemasse) samedi 19 mai à 15h

Prochain café lecture mardi 1 mai 20h à la Diligence de Boëge. 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

                                                         

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :