CAFE LECTURE DU 5/09/2017

Publié le par Alain

Walter Bassan

Présents : Christophe, Olga, Sylvie, Bernard, Annie, Alain, Joëlle, Catherine R et deux nouvelles : Françoise d’Habère-Lullin et Catherine de Sciez

Christophe : « les figures de l’ombre » DVD sur trois femmes scientifiques noires victimes de ségrégation dans les années 50 aux USA et qui vont prendre une place importante lors de la création de la NASA. Film basée sur une histoire vraie.

Sylvie : « la mécanique raciste » de Pierre Tévanian, enseignant dans le 93. Essai sur le racisme subi par les africains (noirs, arabes…) en France. Il souligne le caractère systémique du racisme. Livre remarquable du début à la fin.  Réflexions très intéressantes et très claires.

Annie : « la vague » de Todd Strasser (à la médiathèque au rayon ados). Prof d’histoire qui a fait en 69 une expérience dans une classe de lycée aux USA. Il a projeté un document sur l’Allemagne nazie qui a interpellé les élèves. Ensuite il a proposé aux ados d’accepter en classe une discipline très autoritaire. Rapidement il a mis fin à l’expérience car les élèves avaient abandonné tout libre arbitre pour obéir aux ordres.

Olga : « la servante écarlate » de Margaret Atwood. Ce roman de science-fiction décrit un futur peut-être proche, où la religion domine la politique dans une coalition totalitaire et où les femmes sont considérées comme « en voie de disparition ». Elles sont divisées en trois classes : les Épouses, seules femmes ayant du pouvoir, elles dominent la Maison, les Marthas qui entretiennent la maison, et aussi s'occupent de la cuisine et enfin les Servantes écarlates dont le rôle est la reproduction. (Wikipédia).

Catherine R: « Anima » de Wajdi Mouawad. Livre inclassable. Tout ce qui est décrit l’est par un animal. Grâce à des chapitres courts on suit bien le fil d’une histoire très prenante sur le mal. Histoire d’un meurtre parmi le peuple Mohawks (Canada). L’époux de la victime tout cherchant le coupable va lever le voile sur le mensonge de ses origines.

Alain : « l’enquête Campbell » de T. Colin Campbell  Le livre examine la relation entre la consommation de produits animaux et des maladies, telles que les cancers du sein, de la prostate, et du gros intestin, le diabète, les maladies coronariennes, l'obésité, les maladies auto-immunes, l'ostéoporose, les maladies dégénératives du cerveau et le syndrome maculaire. Les auteurs s'appuient sur les données du China Project, une étude comparative des taux de mortalité de douze types de cancer différents sur 880 millions de personnes de Chine rurale et des États-Unis sur une période de vingt ans. Cette étude a été menée conjointement par l'université Cornell, l'université d'Oxford et l'Académie chinoise de médecine préventive. Le livre s'appuie également sur plusieurs centaines d'études dont les références sont données à la fin du livre (Wikipédia)

Catherine R : « l’homme de Lewis » de Peter May.  Au nord-ouest de l’Ecosse un cadavre est découvert dans une tourbière. Ce polar conte aussi l’histoire du placement des orphelins écossais dans des familles vivant sur des îles écossaises dépeuplées afin  de faire croitre  leur population.

 

Prêt de documents : « l’homme de Lewis » de Catherine à Joëlle.

« Les figures de l’ombre » de Christophe à Bernard.

Après l’annonce des prochaines manifestations dont le CA de l’UPVV le mardi 19/09 à 20h à Burdignin et le spectacle de Manu Pratt le samedi 30/09 à Habère-Poche, Bernard nous apprend le décès de Walter Bassan qui était venu nous présenter le film de Gilles Perret « Walter, retour en résistance », un grand monsieur s’est éteint !

 

 

Commenter cet article