Café lecture 06 juin 2017

Publié le par Alain

Présents à la rencontre : Martine, Annie, Yves, Catherine P., Claudius, Michèle, Chantal, Christophe, Madeleine.

Claudius :

* « La tresse » de Laetitia Colombani. Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. En Inde Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. En Sicile Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Au Canada Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Elles refusent leur sort et préfèrent se battre, des personnages attachants. Actrice et scénariste c’est son 1er roman.

* « Les 100 mots des Alpes » de Jean Guibol et Philippe Langenieux-Villard édition Que sais-je ? Instructif, définitions variées.

Michèle :

* « Sur les chemins noirs » de Sylvain Tesson.

Au cours de la discussion est rapproché de « Chemin faisant » de Jacques Lacarrière,

* « Bérézina » de Sylvain Tesson, du film « Les semeuses de Joie » de Caroline Riégel qui emmène 11 nonnes bouddhistes en voyage dans le sous continent indien.

Annie :

« Un lieu incertain » et le dernier « Quand sort la recluse » de Fred Vargas.

Christophe :

« La Présidente » BD. Sur la montée du totalitarisme, chronique du possible.

Rapproché du livre et du film « La Vague » qui montre la manipulation, la mise en confiance en douceur qui peuvent aller loin, l’effet de groupe plein de bonnes intentions au départ.

Madeleine :

*« Retour à Killybegs » de Sorj Chalendon ainsi que « Mon traitre » sur l’IRA que l’auteur a beaucoup fréquenté comme journaliste et ami.

*« La stratégie des Antilopes » de Hatzfeld. Après le génocide du Rwanda comment Tutsis et Hutus recommencent à vivre ensemble, l’auteur les fait parler, complexité des relations, tentative de réconciliation, il n’y a pas d’un côté les méchants de l’autre les bons.

Yves :

« Le quatrième mur » de Sorj Chalendon. Un projet de mettre en scène l’Antigone d’Anouilh à Beyrouth pendant la guerre du Liban avec des acteurs de tous les camps. Un pari difficile à tenir qui est mis en scène et joué à Avignon depuis 4 ans et qui est programmé à Boëge le 21 octobre.

Chantal :

« L’Arabe du Futur » de Riad Sattouf BD en 3 volumes à la Médiathèque. Les parents de Riad étudiants se sont connus à Paris, elle Bretonne lui Syrien. Le père a d’abord un poste en Lybie de Kadhafi puis en Syrie et la famille part habiter dans le village de son enfance. Influences de la famille, mégalomanie du père qui admire les dictateurs, violence des relations entre garçons qui douvnet forger le mâle, école brutale. Très bien raconté dans un humour plutôt noir,

Livres prêtés : « Un lieu incertain » à Claudius

« Sur les chemins noirs » à Claudius

« La Présidente » à Annie

Informations diverses :

Du 20 au 24 juin Autour du lac d’Annecy festival du polar « Les Pontons Flingueurs »Du 28 juin au 2 juillet festival autour des livres « Un auteur dans le bistrot » avec 10 auteurs

Samedi 30 septembre à Habère-Poche l’UPVV invite Manu Pratt, humoriste caustique, auteur et acteur de théâtre, un moment réjouissant. Il sera aussi le 29 au Doxaty à Annemasse.

Prochain café-lecture mardi 4 juillet 20h à la Diligence avant la pause du mois d’août.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article