Café Lecture du 07 février 2017

Publié le par Alain

13 présents à la soirée : Martine, Catherine P., Sylvie, Madeleine, Anne, Olga, Joëlle, Alain, Michèle, Christine, Yves, Annie, Chantal.

 

Christine :

« Suisse Phallus Démocratie Molle » de Sylvain Thévoz. Un petit ouvrage très anar, écrit comme du rap, très critique contre la Suisse, les riches, l’armée.

« A la recherche du réel perdu » d’Alain Badiou, essai philosophique qui dénonce le scandale comme quelque chose d’exceptionnel alors que c’est constant. Des vidéos avec contradicteurs.

 

Catherine P. :

« Les vieux ne pleurent jamais » de Céline Curiol. La vieillesse c’est ne plus avoir d’envies. Se sentir vieux ça dépend des jours… le sujet a ouvert une discussion qui pourrait se prolonger.

 

Annie :

« Samedi 14 novembre » de Vincent Villeminot. L’auteur est venu à Esperluette, salon du livre de Cluses. Livre jeunesse. Ecriture dynamique, des pages blanches entre les chapitres qui aèrent le texte. Suite au 13 novembre, un homme choqué par ce qu’il a vécu, voit dans le métro un homme qui était dans l’attentat, il le suit, face à face avec le terroriste, passage très dur mais pas gratuit. Pose des questions, pour retrouver la parole et l’humain.

 

Martine :

« Soudain, seuls » d’Isabelle Autissier. Un jeune couple sportif, la trentaine, parti pour un tour du monde en bateau, lui plutôt marin, elle plutôt montagne, arrive en Patagonie dans une ile protégée. Ils vont faire une balade sur l’ile mais quand ils reviennent leur voilier a disparu. Problèmes de survie en environnement hostile. Comment on survit et comment on vit après.

 

Madeleine :

« Sacrifice » de Joyce Carol Oates. Une jeune femme noire retrouvée morte dans un bâtiment désafecté. Vision violente et compliquée, on ne sait pas ce qui s’est passé, ni qui a tort ou raison, inspiré d’un fait divers. Chaque chapitre est un point de vue.

« Carthage » du même auteur. Une jeune fille qui disparaît, description de la société américaine.

 

Sylvie :

« Fidel Castro héros des déshérités » de Salim Lamrani. Il est le symbole de la résistance à l’oppression face à l’embargo des USA. Réformateur social, internationaliste. 2/3 du livre sont consacrés à ses discours. Préface d’Ignacio Romanet.

 

Yves :

« Le bâtiment de pierre » d’Asli Erdogan. L’auteure a été emprisonnée pour ses opinions. Elle fait le tableau de la vie politique turque actuelle, de la prison, disparition de la démocratie. Un texte fort et poétique.

Lecture à plusieurs voix de « Le bâtiment de pierre » d’Asli Erdogan, samedi 18 mars à 16h30 à la librairie Climat, Thonon, rue Vallon.

 

Alain :

« Les chants de l’aube » de Rainer Maria Rilke. Coffret de poèmes avec recueils et CD, édition Montecristo d’Annecy. La rose est très présente, humilité du poète. Fabienne Marsaudon a mis en musique et chante les lettres de Rilke.

 

 

Joëlle :

« Les autres c’est rien que des sales types » de Jacques A. Bertrand. N’a pas aimé. Des portraits trop caricaturaux, manque d ebienveillance.

 

Anne :

« Tropique de la violence » de Natacha Appanah. A Mayotte département français la violence, les jeunes déscolarisés, une réalité très dure, beaucoup d’illétrés. Pas d’eau dans le sud depuis 3 mois et des écoles fermées. La fille d’Anne y est en service civique.

 

Chantal :

« A bientôt para la vida » de Jacques Vialat. Présenté par l’auteur comme « propos recueillis » en préface. L’histoire de Paco et d’Ana dans la guerre d’Espagne à Madrid puis se sauvant de Guernica. Très vivant, plein de péripéties mais à la fin qu’est-ce qui est vrai ? qu’est-ce qui est fictif ? On reste sur certaines questions mais c’est bien composé.

 

Infos :

Deux livres nous avons parlé :

« Le garçon incassable » est joué au théâtre.

« Le divan de Staline » au cinéma.

 

Livres prêtés :

Sylvain Thévoz Suisse à Chantal

Alain Badiou à Michèle

Vincent Villeminot à Joëlle

Isabelle Autissier à Catherine P.

Jacques A. Bertrand à Michèle

 

Prochaine soirée organisée par l'Université Populaire de la Vallée Verte, le mardi 21 février à 20h, salle du conseil à la mairie de Boëge. Le thème en est: "Une histoire de l'art" avec Caroline Peyvel. Gratuit pour les adhérents UPVV , 3 euros pour les non adhérents.

Prochain café lecture mardi 7 mars 20h à la Diligence.

Commenter cet article