Café Lecture du 05 mai 2015

Publié le par Alain

Patti Smith
Patti Smith

Café Lecture du 05 mai 2015

Présents ce mardi à la Diligence : Germaine, Yves, Alain, Joëlle, Claude, Catherine, Bernard, Sylvie, Jocelyne, Denise, Isabelle, Michèle, Chantal.

Michèle recherche le disque du Petit Prince lu par Gérard Philippe.

Livres qui circulent :

« Le fils » appartenant à Christian à Chantal,

« Glaneurs de rêves » à Michèle,

« Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » à Germaine,

« Anima » à Isabelle,

« Chien de sang » à Claude.

Isabelle : « Le fils » de Michel Rostain, l’auteur fait parler son fils mort d’une méningite.

« Pourquoi tu cours Alex ? » de Sandrine Morier. Lecture agréable, avec un côté psychologique.

Denise : « Glaneurs de rêves » de Patti Smith. Et aussi « Just kids » de Patti Smith. L’auteur y parle de son enfance, Denise trouve dans les textes de Patti Smith du rêve et de la poésie.

« Je suis des mers du Sud » sur les traces de Paul Gauguin de Jean-Luc Coatalem, une introduction à l’exposition Gauguin à Bâle jusqu’au 28 juin.

Yves : « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Correspondance inventée d'une femme écrivain britannique, Juliet, avec des proches qui s'éloignent, et des lointains qui deviennent proches, au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Un mélange de passages humoristiques et d’autres plus tristes.

Michèle : « Critique de l’anxiété pure » de Fred Vargas et « Petit traité de toutes vérités sur l’existence » de Fred Vargas. Deux essais, on y retrouve des thèmes qui courent dans ses polars et dans l'esprit de son héros, le commissaire Adamsberg : l'humour, l'autodérision, mais aussi le désir d'aller au-delà des apparences.

Chantal : « Luce et Célie » de Roland Buti, entre l’épouse et la domestique se tisse une amitié fondée sur le dégoût que leur inspire cet homme. Chacune a ses raisons de lui en vouloir.

Sylvie : « Charlotte » David Foekinos, prix Renaudot 2014. C’est l’histoire de Charlotte Salomon, une jeune femme peintre qui meurt en camp à Auschwitz en 1943. écriture poétique, prenant.

Joëlle : « Chien de sang » de Karine Gibel. Il faut aimer le genre chasse à l’homme pour lire ce livre. Il y a deux traques, c’est très bien écrit.

Bernard : « Les Survivants » de Piers Paul Read. L’histoire des 16 survivants de l’avion qui s’écrasa dans les Andes en 1972 et qui transportait une équipe de rugby. Les survivants se nourrirent de chair humaine, ce qui fit scandale.

Alain : « Hélène ou le règne végétal » René Guy Cadou. Poète (1920-1951) il crée en 1941 l’école de Rochefort avec quelques autres poètes non-conformistes. Instituteur, mystique, il meurt à 31 ans de maladie.

Lettres Frontière. La sélection a été votée au salon du livre de Genève le 30 avril. L’idée de faire l’an prochain un jury de lecteurs peut faire son chemin, à creuser avec la médiathèque de Boëge.

Rhône-Alpes. Jacques A. Bertrand Comment j’ai mangé mon estomac , Christian Chavassieux L’Affaire des vivants, Christophe Fourvel Le Mal qu’on se fait , Jean-Christophe Rufin Le Collier rouge, Eric Vuillard Tristesse de la terre.

Suisse Romande : Xochitl Borel, L’Alphabet des anges, Slobodan Despot, Le Miel, Valérie Gilliard, Le Canal, Max Lobe, La Trinité bantoue, Jean-Michel Olivier, L’Ami barbare.

Ces auteurs seront invités à la manifestation L’Usage de Mots, le samedi 14 novembre, Genève (bâtiment du Faubourg).

Les Glières 23 24 mai : rassemblement citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui, programme sur internet.

Sylvie suggère de créer un arbre à rubans avec des paroles pour le climat, en vue d’Alternatiba à Genève le 19 septembre qui réunira de nombreuses associations pour des idées d’alternatives au climat. Peut-être faire venir une personne compétente à Boêge pour un exposé sur le climat. Voir campagne Inspire.

Prochain café repère à Fillinges au Monaco lundi 18 mai 20h

Prochain café lecture mardi 2 juin 20h à Boëge à la Diligence

Commenter cet article