CAFÉ LECTURE DU 4/11/2014

Publié le par alain

Café lecture Université Populaire Vallée Verte 04 11 2014

Présents : Catherine, Christian, Joëlle, Marie, Alain, Monique, Jocelyne, Bernard, Sylvie, Chantal, Yves, Joël, Michèle, Claude, Karine, nouveaux venus : Annie et Jean-Pierre Bronner et Paulette Aucante.

Infos avenir proche ou plus lointain :

  • Mais où est passé Robin des Bois? de Fred Dubonnet Vendredi 7 novembre 20h30 auditorium du Perrier Samedi 8 novembre, et 20h à Thonon Espace Grangette (MJC) spectacle humoristique et militant (anti-GMT)
  • « L’usage des mots » journée Lettres frontière Samedi 8 novembre à Annemasse Château Rouge à partir de 9h jusqu’à la remise des prix à 18h avec la présence des auteurs, des lectures et des débats, entrée libre
  • Le Musée Ethnographique de Genève (MEG) vient de rouvrir avec une très belle expo temporaire sur le Pérou ancien visible jusqu’au 3 mai
  • « Quand le Secours Populaire va en Yougoslavie » avec Roland Penichou et Dragan Kotarac, Samedi 22 novembre 20h à Habère-Poche organisé par le collectif Vallée verte solidarités et UPVV, projection, témoignages. Une date à retenir.

Le livre Economix est donné à la médiathèque de Boëge.

- Michèle : « Le poison d’amour » d’Eric Emmanuel Schmitt.

« Le problème Spinoza » de Irvin Yalom, rapprochement entre Rosenberg qui fit main basse sur les œuvres de Spinoza en 1941 et le philosophe

  • Christian : « Le fils » de Michel Rostain, l’auteur fait parlé son fils mort, sa relation à ses parents, poignant
  • Annie : « Réparer les vivants » de Maylis de Kérangal, mort cérébrale à la suite d’un accident, il faut faire une greffe…lien avec le film d’Almodovar « la piel que habito »
  • Alain : « A ce stade de la nuit » de Maylis de Kérangal l’auteur rapproche l’ile de Lampedusa terre d’espoir et le roman « Le Guépard » de l’écrivain Guiseppe Tomasi di Lampedusa
  • « Marj El Zhhour la vallée des fleurs » de Christophe Oberlin. 417 Palestiniens capturés sur ordre d’Isaac Rabhin et départés au sud Liban, ils créent une société, un efficace séminaire de formation…
  • Claude : « Les lois de la gravité » de Jean Teulé, une femme vient s’accuser d’un crime commis il y a 10 ans, elle le fait à la veille du jour où il y a prescription . « Le principe de Pauline » de Didier van Cauwelaert, l’amour sert à construire une véritable amitié…
  • Sylvie : « Coule la Seine » de Fred Vargas

« Les Saigneurs de la guerre » de Jean Bacon. Satyre sur toutes les conséquences et l’absurdité des guerres. Joël ressent qu’aujourd’hui les commémorations ne sont pas guerrières mais pacifistes

  • Marie : « L’autre rive du Bosphore » de Teresa Revay, en 1918 à l'aube d'un monde moderne, la Turquie nouvelle émerge des cendres ottomanes, tandis qu'une jeune femme découvre le goût parfois amer de l'indépendance et de la liberté
  • Catherine : « Les évaporés » de Thomas B. Reverdy, ces gens qui disparaissent au Japon, endettés ou victimes de cataclysmes
  • Yves : « Tuez qui vous voulez » d’Olivier Barde-Cabuçon, roman policier au temps de Louis XV. L’auteur sera présent le samedi 22 novembre à 10h à la médiathèque de Boëge dans le cadre d’Esperluette (salon du livre de Cluses)
  • « Nanouk et moi » de Florence Seyvos, livre jeunesse se référant au film documentaire muet de 1922 « Nanouk of the north » de Flaherty. Aborde avec psychologie les peurs de la mort, du noir…
  • - Chantal et Alain : « Tristesse de la terre » d’Eric Vuillard. L’histoire de Buffalo Bill qui dans ses spectacles grandioses présente une histoire de l’Amérique tout à fait transformée

Prêts échanges de livres :

Michèle à Sylvie "le problème Spinoza" de Irvin Yalom

Joëlle à Sylvie "debout les morts" de Fred Vargas (les livres de Fred Vargas ont été mis en circulation libre)

Sylvie à Jocelyne "les saigneurs de la guerre" de Jean Bacon

Chantal à Monique « le chemin des morts » de François Sureau

Claude à Monique « le principe de Pauline » de Didier van Cauwelaert

Claude à Monique « Coule la Seine » de Fred Vargas

Chantal à Marie « A ce stade de la nuit » de Maylis de Kerangal

Jean Teulé  et  Maylis de Kerangal
Jean Teulé  et  Maylis de Kerangal

Jean Teulé et Maylis de Kerangal

Commenter cet article